We are international
Donate
TEXT SIZE   


LA FONDATION INTERNATIONALE DU MYÉLOME: DES ÉTUDES MULTIPLES PRÉSENTÉES À LA CONFÉRENCE MONDIALE DE CANCÉROLOGIE INDIQUENT QUE LES NOUVELLES THÉRAPIES CHANGENT LE PRONOSTIC DES PATIENTS ATTEINTS DE CANCER DU SANG

Collectivement, ces études prouvent qu'on comprend mieux comment le myélome répond au traitement et ce progrès est significatif ; ces avancées sont déjà appliquées à d'autres cancers.
12.08.06

-- Études présentées à la conférence annuelle 2006 de l'Association Hématologique Américaine (ASH) --

Orlando, FL et North Hollywood, CA, 8 décembre 2006 - La Fondation Internationale du Myélome (IMF) - engagement dans la recherche, l'éducation, la défense et le soutien des patients atteints de myélome, de leurs familles, des chercheurs et des médecins - a aujourd'hui constaté que les multiples études présentées à la conférence annuelle 2006 de l'Association Hématologique Américaine (ASH) illustrent l'éventail des avancées faites dans le traitement de myélome multiple et des cancers du sang associés. Les résultats indiquent que les nouveaux régimes de traitement qui commençaient avec THALOMID® et s'étendaient à VELCADE® et au traitement oral le plus récent REVLIMID® aident un nombre croissant de patients atteints de myélome lorsqu'ils sont utilisés seuls, de manière séquentielle et dans de nombreuses combinaisons. Collectivement, ces études prouvent qu'on comprend mieux comment le myélome répond au traitement et ce progrès est significatif ; ces avancées sont déjà appliquées à d'autres cancers.

Les groupes de patients étudiés couvrent l'éventail complet, des patients ayant rechuté aux patient nouvellement diagnostiqués, des jeunes aux âgés, et incluent les patients dont le pronostic est faible suite à des anomalies chromosomiques. Dans certains cas, les données présentées à la conférence permettent de faire avancer significativement des études antérieures en donnant une réponse à long terme chez des patients nouvellement diagnostiqués. Dans une des études les plus significatives, les chercheurs de la Clinique Mayo ont noté que 67% des patients utilisant REVLIMID (plus le stéroïde dexaméthasone) comme thérapie primaire ont eu une réponse classée comme complète ou très bonne, et un faible taux de progression de la maladie même deux ans après.

"Les nombreuses études présentées à l'ASH non seulement confirment les bonnes nouvelles que nous avons constatées de première main pendant nos travaux avec des patients atteints de myélome, mais indiquent que travailler avec des nouvelles classes de médicaments nous donne des informations sur le traitement des cancers," a dit Brian G. M. Durie, M.D., spécialiste du myélome et président et cofondateur de la Fondation Internationale du Myélome. "Nous apprenons à attaquer la cellule cancéreuse ainsi que l'environnement dans lequel elle vit. Nous savons que des médicaments tels que REVLIMID, par exemple, ont de multiples mécanismes d'action, bloquant la croissance des vaisseaux sanguins tumoraux, sensibilisant les cellules cancéreuses aux cellules tueuses naturelles et supprimant la TNF-alpha, un facteur de croissance associé à l'inflammation. Comprendre ces mécanismes d'action nous aide à augmenter l'efficacité de nos traitements, à diminuer leurs effets secondaires et à les appliquer à un nombre croissant de cancers y compris la MDS, le lymphome non hodgkinien et la leucémie lymphocytaire chronique."

En plus de l'étude précédemment mentionnée de la Clinique Mayo, d'autres études clés montrent que REVLIMID et VELCADE peuvent être utilisés conjointement de manière efficace même chez des patients dont les thérapies avec chacun des médicaments seuls ont échoué. Les études couvrent l'expérience à long terme acquise en utilisant chacun des médicaments THALOMID, REVLIMID et VELCADE chez des patients nouvellement diagnostiqués, et éventuellement en les utilisant dans diverses combinaisons selon des nouveaux traitements "cocktail" puissants. Également, des études de la banque d'ADN de patients atteints du myélome d'IMF, Bank On A Cure®, s'intéressent aux origines des effets secondaires chez certains patients, tandis que d'autres groupes utilisent le profilage génétique pour mieux comprendre la résistance aux médicaments.

"Les cancers du sang, y compris le myélome, sont la troisième forme la plus courante de cancers, et de nos jours, les nouvelles thérapies transforment notre manière de les traiter," a dit Susie Novis, présidente et cofondatrice de la Fondation Internationale du Myèlome. "Les études présentées à cette conférence confirment notre propre expérience en tant que première organisation dédiée à la défense et au soutien des patients atteints de myélome - alors que les effets bénéfiques de la plupart des traitements anticancéreux se mesurent en termes de mois, nous constatons que bon nombre de nos patients ont des réponses à long terme mesurées en termes d'années et dépourvues des ravages provoqués par la chimiothérapie. Le résultat est qu'un nombre croissant de patients atteints de myélome peut mener une vie active et productive."

Le myélome, également dénommé myélome multiple, est un cancer de la mœlle osseuse qui affecte la production des globules rouges, globules blancs et cellules embryonnaires. C'est le deuxième cancer du sang le plus commun affectant environ 750.000 personnes dans le monde; dans les pays industrialisés le nombre de personnes atteintes augmente et ces dernières sont de plus en plus jeunes.

Dr. Durie a continué en disant: "Le large éventail des présentations à l'ASH devrait nous permettre, ainsi qu'à nos partenaires, de continuer à améliorer le pronostic de nos patients. Cette conférence a probablement été la plus encourageante de l'ASH depuis les nombreuses années que je travaille dans le domaine du myélome."

AU SUJET DE LA FONDATION INTERNATIONALE DU MYéLOME

La Fondation Internationale du Myélome est la plus ancienne et la plus importante organisation dédiée au myélome: elle compte plus de 125.000 membres dans 113 pays à travers le monde. Une organisation à but non lucratif 501 (c) 3 engagée dans l'amélioration de la qualité de vie des patients atteints de myélome et de leurs familles, l'IMF se concentre sur quatre secteurs clés : recherche, éducation, soutien et défense. Jusqu'à ce jour, l'IMF a organisé plus de 100 séminaires éducatifs dans le monde, a une ligne d'assistance de renommée mondiale, et gère la Bank On A Cure®, une banque génétique unique destinée à faire progresser la recherche sur le myélome. Pour joindre l'IMF, faire le (800) 452-CURE ou www.myeloma.org, et, en espagnol www.myelomala.org

CONTACTS:

International Myeloma Foundation
800-452-2873 (états-Unis et Canada)
818-487-7455 (autres pays)

Média: GendeLLindheim BioCom Partners
Stephen Gendel +1-212-918-4650


 related articles